Comment les polluants peuvent devenir plus nocifs quand ils sont mélangés

Les perturbateurs endocriniens – des polluants environnementaux susceptibles de provoquer des troubles de la reproduction, du métabolisme ou neurologiques - ciblent le récepteur PXR, un récepteur nucléaire unique pour sa sensibilité à une large gamme de composés. Des études récentes ont démontré que le PXR, sous sa forme hétérodimérique avec le récepteur des rétinoïdes X (RXR), peut induire des effets nocifs en réponse aux xénobiotiques, bien que les mécanismes par lesquels les polluants activent PXR soient toujours à l'étude. Vanessa Delfosse, Tiphaine Huet, Deborah Harrus, Meritxell Granell, Maxime Bourguet, et al. ont utilisé des approches cellulaires, biophysiques, structurales et in vivo pour identifier de nouveaux mélanges de produits chimiques, dont les constituants ont une faible affinité individuelle pour le PXR mais se combinent de manière synergique pour activer le récepteur. Dans le prolongement de leurs travaux antérieurs, qui ont montré que les cocktails binaires de xénobiotiques activent de manière synergique l'hétérodimère RXR–PXR, les auteurs décrivent de nouveaux mécanismes de liaison, confirmant la polyvalence du domaine de liaison du ligand de PXR et le rôle du récepteur dans la détection d'un large éventail de produits chimiques. En outre, l'étude montre que des composés environnementaux ciblant RXR peuvent stimuler encore d'avantage l'activité synergique de deux ligands fixés à PXR. Les résultats suggèrent que certains produits chimiques tels que les perturbateurs endocriniens ou des médicaments, à des doses jugées individuellement sûres, peuvent potentiellement interagir de manière synergique et perturber des voies de signalisation cellulaire critiques.

Cocktail Perturb Endoc2

Communiqué de presse français:
https://presse.inserm.fr/leffet-cocktail-des-perturbateurs-endocriniens-mieux-compris/41920/

Accès article: https://www.pnas.org/content/118/1/e2020551118

latest Nike release | adidas

Connexion