Presentation

Logo CBS

Bienvenue sur le site internet du CBS

L’objectif fondamental du Centre de Biochimie Structurale consiste à caractériser les mécanismes physiques fondamentaux sous-tendant la fonction biomoléculaire, et lorsque cela est possible, d’exploiter ces informations dans la conception de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Le centre est organisé en deux départements: le département de Biologie Structurale et le département de Biophysique à l’échelle de la molécule unique.

Le CBS est un laboratoire mixte de recherche dont les organismes de tutelles sont: CNRS (Unité Mixte de Recherche 5048), INSERM (Unité 1054), et Université de Montpellier.

 

Actualité

7 Septembre 2015

Les dessous de "l'effet cocktail" des perturbateurs endocriniens révélés

Nouvelle publication: "Synergistic activation of human pregnane X receptor by binary cocktails of pharmaceutical and environmental compounds": Delfosse V, Dendele B, Huet T, Grimaldi M, Boulahtouf A, Gerbal-Chaloin S, Beucher B, Roecklin D, Muller C, Rahmani R, Cavaillès V, Daujat-Chavanieu M, Vivat V, Pascussi JM, Balaguer P, Bourguet W. Nat Commun. 2015 Sep 3;6:8089.

Résumé: Des substances chimiques, qui prises isolément, sont sans danger pour l'Homme, peuvent devenir nocives lorsqu'elles sont mélangées. L'équipe de William Bourguet au Centre de Biochimie Structurale (Inserm/CNRS/Université de Montpellier), associée à des équipes de l'Institut de recherche en cancérologie (IRCM) et de l'Institut de génomique fonctionnelle (IGF) de Montpellier a élucidé in vitro un mécanisme moléculaire qui pourrait contribuer à ce phénomène connu sous le nom « d'effet cocktail ».

Lien vers l'article

Communiqué de presse Inserm/CNRS

Entretien sur France Inter

2 Septembre 2015

Nouvelle publication: "A Three-protein Charge Zipper Stabilizes a Complex Modulating Bacterial Gene Silencing": Tiago N. Cordeiro, Jesús García, Pau Bernadó, Oscar Millet and Miquel Pons.

Résumé: La résistance aux antibiotiques et l'apparition de nouvelles souches bactériennes virulentes constituent une menace majeure pour la santé humaine. Ce problème est aggravé par le transfert de gènes de résistance et de virulence entre les bactéries (ou transfert de gène horizontal). Dans ce contexte, une connaissance approfondie des mécanismes permettant aux bactéries de tolérer l'acquisition d'ADN étranger fait défaut et pourrait ouvrir la voie à de nouvelles stratégies pour lutter contre les maladies infectieuses. Nous décrivons ici un modèle structurel pour le complexe entre HHA et H-NS, des protéines qui réprime de manière sélective les gènes acquis par transfert horizontal dans les entérobactéries. Nous avons identifié une "glissière de charges" (ou "charge zipper"), formée par l'entrecroisement des résidus provenant de trois protéines, et qui stabilise le complexe. Les glissières de charge sont généralement responsables de la sélectivité dans les complexes protéiques électrostatiques. Ces travaux pourraient permettre une meilleure compréhension de la sélectivité de repression génique et peuvent aider à lutter contre les résistance aux antibiotiques

Lien vers l'article

28 Mai 2015

Des bactéries programmées pour détecter les maladies.

Nouvelle publication: "Detection of pathological biomarkers in human clinical samples via amplifying genetic switches and logic gates" Alexis Courbet, Drew Endy, Eric Renard, Franck Molina, and Jérôme Bonnet, Science Translational Medicine, 2015 May 27;7(289):289ra83.

Résumé: Les bactéries ont mauvaise réputation et sont souvent considérées comme nos ennemis causant de nombreuses maladies comme la tuberculose ou le choléra. Cependant, les bactéries peuvent aussi être nos alliés comme en témoignent les travaux de plus en plus nombreux sur notre flore bactérienne, ou microbiote, qui joue un rôle majeur dans le fonctionnement de notre organisme. Depuis l'avènement des biotechnologies, les chercheurs ont aussi modifié des bactéries pour les utiliser pour produire des molécules thérapeutiques ou des antibiotiques. L' équipe de Jerome Bonnet au Centre de Biochimie Structurale (Inserm/CNRS/Université de Montpellier), associées a des équipes du CNRS, du centre hospitalier régional universitaire de Montpellier et de l'université de Stanford sont allées plus loin et ont transformé des bactéries en "espions" microscopiques capables de détecter et de signaler la présence dans l'urine ou le sang de molécules marqueurs d'une pathologie. Ces bactéries sont notamment capables de détecter la présence anormale de glucose dans les urines de patients diabétiques. Ces travaux marquent les premiers pas vers l'utilisation de cellules programmable pour le diagnostic médical.

Communiqué de presse de l'Inserm

Plus de details

21 Avril 2015

Nouvelle publication: ABL Tyrosine Kinase Inhibition Variable Effects on the Invasive Properties of Different Triple Negative Breast Cancer Cell Lines. Chevalier C, Cannet A, Descamps S, Sirvent A, Simon V, Roche S, Benistant C, PLoS One, 2015 Mar 24;10(3)

Résumé: Les tumeurs du sein appartenant au sous-groupe triple négatif (TN) (pas de recepteur aux oestrogène, à la progestérone ou à l' ErbB2 exprimés) sont les plus agressifs et ont le pire pronostic en raison du manque de thérapies spécifiques . Les tyrosine kinases de la famille ABL sont responsables de la leucémie myéloïde chronique (LMC) et peuvent être impliqués dans le cancer du sein TN. Dans ce travail nous avons testé les inhibiteurs de kinases ABL utilisés pour traiter la LMC contre des lignées cellulaires TN. Nous avons trouvé de manière inattendue des effets opposés de ces inhibiteurs selon la lignée de cellules TN testée. Ainsi, les inhibiteurs Abl ne seraient bénéfiques que pour un sous-ensemble de patients TN et très dangereux pour les autres.

lien vers l'article

 

20 Avril 2015

Félicitations à Patrice Rassam (Doctorant 2008-2012 dans l'équipe de PE Milhiet) qui vient d'être sélectionné pour recevoir le Prix du Jeune Chercheur de la  Société Française de Biophysique. Il  recevra son prix et fera une présentation orale lors du Congrès ZIEB , à Dresde, Allemagne, en Juillet 2015.

Félicitations à Linnea Olofsson (Doctorant 2010-2014 dans l'équipe de E. Margeat) qui recevra le prix « Les Grandes Avancées en Biologie -Santé » du pôle Rabelais le 3 Juin 2015 (Genopolys).

Historique

Le Centre de Biochimie Structurale (CBS) est un laboratoire qui a été créé en 1992 à Montpellier dans un contexte de renforcement de la biologie structurale, plus particulièrement en province. Initialement centré sur la cristallographie des rayons X, la RMN et la bioinformatique, le CBS a étendu ses compétences dans le domaine de la microscopie électronique et de la biophysique (microscopie à force atomique, microscopies de fluorescence avancées et nanomanipulation). Une des forces du CBS est d'avoir su rassembler sur un même site des compétences variées, mais complémentaires, pour étudier des fonctions biologiques clés.

Faisant partie dès 2001 de la Génopôle Languedoc Roussillon en tant que Plateforme de Biologie Structurale axé sur les récepteurs nucléaires en collaboration avec la Plateforme de Strasbourg, le CBS a été labellisé  Plateforme RIO de Biologie Structurale en 2003 et Plateforme IBISA en 2007. Initialement dispersé sur plusieurs sites, le CBS est maintenant hébergé dans un bâtiment INSERM au 29, rue de Navacelles. Il est organisé en 2 départements depuis 2014, Biologie Structurale et Biophysique de la Molécule Unique. Centre interdisciplinaire, le CBS possède des affiliations multiples: INSERM, CNRS (INSB), Université de Montpellier.

Thèses

AuthorTitleGroupYearLink
         

Financement

 

 

CNRS

 

INSERM

 

logo um

 

ANR-logo ERC

 

atipavenir

 

sudoe

 

anses 

fondarc 

ecancer

 

reg 

anrs 

pnrpe

 

frm 

ibisa
 

 servier


 sanopas

FBI2
 

epigenmed

 Bettencourt  Frisbi

Connexion